Est-ce un effet de mes deux séances de méditation de une heure chacune? Hier, trop longue sieste de quatre heures et plus d'où sommeil trop bref le soir avec prise d'un somnifère.

J'étais dans un mood assez triste et, masochisme ou négation imaginaire de la fin d une relation, je me suis rendu à la crêperie voisine où je déjeunais souvent avec le jeune homme de ménage mexicain dont j ai du me séparer (à moi maintenant les corvées de ménage). Quoi qu on dise, même si je ne regrette pas ma décision tant la situation devenait insupportable, je n en suis pas moins affecté. la fin de quelque chose, çà marque.

D'où peut-être ce sommeil avec l'oisiveté forcée, les élèves ne paraissant se presser au portillon cette année; enfin ne pas conclure trop vite non plus...

Comme je n'étais pratiquement pas sorti de la journée je me suis promené dans le square voisin; il faisait un peu frais et les couleurs déjà un peu automnales. Quelques personens isolées, des joggers (pardon, des runners) et un petit groupe de chaibani papotant en arabe et en français; cela m'a plu, pensant sans doute que tout échange n avait pas disparu de cette grande ville froide.

Petit salut amical toujours virtuel de ce jeune francilien qui compatit à mes ennuis actuels notamment au départ de mon homme de ménage désinvolte et terriblement égocentrique; au fait lui qui aime ce pays, malgré tous ses diplômes comment compte-t-il convenir à une futur patron s il ne se réforme pas; ici on respecte les horaires donc les gens qui les ont établis.