Je mets en exergue cette maxime des scouts; cette belle institution est, semble-t-il, en perte de vitesse et, si c était le cas ce serait fort dommage; pour ma part, je pense que çà m aurait aidé dans cette épreuve des épreuves qu est une vie humaine...

Ainsi de la journée d hier. Matin, séance chez la psy où il a été question de mon fameux stage dans le Jura qui commence à me sortir par tous les pores tant on multiplie les contraintes administratives (je précise que je ne comptais pas faire ce stage de longue durée mais on m'a "démarché" avant vigoureusement par téléphone; je pense que l'organisme a besoin de sous; mais qui n en a pas besoin?).

De retour chez moi, s affichent sur mon smartphone un numéro non apparié à un nom plus un symbole de message laissé sur répondeur; quoi encore? Il s agissait du médecin de l EHPAD de Bagneux où, je le rappelle, l on a jugé que ma mère ne "méritait" pas le moindre geste, la moindre parole, le moindre sourire pour son anniversaire, le 100ème qui plus est, mais passons...

J appelle et le médecin m apprend que ma mère venait d être admise à l hôpital d Antony pour douleur à la jambe; on pense qu il s agit d une fracture (malgré les barrières du lit).

Le soir message enregistré de l infirmière-chef m informant que ma mère était rentrée platrée  de l hôpital (il y avait bien fracture) et que ce matin je pouvais appeler l EHPAD pour information.

Mais ce n était pas tout: un de mes rares "plaisirs", commander des livres chez Amazon s'est avéré (une première reconnaissons-le) être une source d ennuis. En effet, on avait glissé dans le colis un ouvrage en deux exemplaires (!). Je me rends à la Poste voisine; réception de glace et la dame me afit comprendre que le code-barre ne lui est d aucune utilité pour identifier le destinataire, non indiqué sur le colis (!); retour chez moi et entre temps, mais il faut vraiment le découvrir, j apprends par mail que, ayant signalé le problème  sur site, Amazon m avait adressé une adresse à télécharger et à imprimer, ce que je fis.
Re-poste, re réception d une amabilité exceptionnelle (oui c est une antiphrase) où on vous fait sentir que vous êtes un débile mental (en revanche aucune aide bien sûr; vous ne le saviez pas, on doit tout comprendre, tout savoir)...Mais cette fois est la bonne; bien entendu le paquet d'origine Amazon n est pas accepté et je dois payer un emballage maison.

Affaire enfin conclue et colis expédié; retour chez moi avec le nouveau souci ayant trait à ma mère; mais ce n'était pas fini; on m appelle et une voix désagréable me convie à répondre à une enquête rapide sur les médias; mais voilà des infos en quantité doivent être fournies. Je demande poliment comment on peut me joindre alors que je suis sur liste rouge; on me répond: c est l algorithme...Précisons que c est la seconde fois qu on me dérange (la fois d avant j avais refusé net)

On me promet en échange des bons d achat (stop le consumérisme dont je suis déjà victime consentante hélas) et même le nom d un organisme de sondage connu...

Voilà une journée-type d un homme, un parisien, un retraité, assommé de problèmes, et sommé de "s adapter" à une époque qu il déteste.

Je reviens à la maxime de Baden Powell; comment ne pas y souscrire; mais elle reste bien théorique; les scouts apprennent à résoudre des problèmes concrets, pratiques, réels mais d une part ils font partie d un collectif et d autre part ils ont un "chef" aguerri; ce n'est pas mon cas: je suis seul, dans une époque pleine de chausse-trappes, et à un âge plus rigide...

Le livre que j avais commandé et qui m est parvenu à deux exemplaires était...La divine Comédie de Dante.

Comment le plus grand poète de langue italienne aurait-il réagi à la folie de ce 21ème siècle?

Ce livre fortement symbolique est composé de trois parties: enfer, purgatoire et paradis.

Je vous laisserai deviner à quelle partie j assimile ce temps...