06 mai 2018

Etre susceptible

Je me mets à nu plus que jamais avec ce blog dont le thème est la susceptibilité pour essayer de comprendre un peu plus; soyons modestes. Je suis et hélas reste susceptible. ayant interrogé la thérapeute à ce sujet, elle reprend pour la nième fois l antienne: "votre mère ne vous a pas laissé vous ouvrir aux autres". Mais je trouve cette lecture un peu répétitive (une sorte de clé universelle de tous mes "malheurs" qui n a que trop servi) et simplificatrice. J ai pu observer hier encore combien j étais sujet à cette... [Lire la suite]
Posté par jeanlouisgil75 à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 mai 2018

La violence...encore

Au moment où je commence à rédiger ce blog la voix très reconnaissable de Trump qui se veut virile reprend en écho ses propres paroles: "guns...guns...guns...guns..." On sait hélas la tradition de violence dans ce pays les Etats-Unis (qui coexiste il est vrai avec une certaine "gentillesse" des habitants (mais s'agit-il des mêmes personnes?). Au fond le pêché originel de ce pays est le crime perpétré contre les autochtones et le racisme anti-noir vivace malgré semble-t-il un recul (?). Mais quel pays est-il sans tache? Ne tombons pas... [Lire la suite]
Posté par jeanlouisgil75 à 07:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 mai 2018

Le stress bon ou mauvais?

Une heure trente minutes! Voilà le temps que j ai perdu ce matin à cause de l ordinateur; depuis qu on a remplacé mon disque dur avec perte de milliers de fichiers (tout le monde s en moque) je dois subir tous les deux-trois jours une mise à jour qui n aboutit pas. Ce matin ce fut le pompon. Pourquoi? Mystère! Après tout Cespedes dont j ai suivi la conférence samedi dernier, philosophe, écrivain, auteur de jeux vidéo nous disait lui-même que les codes à l'origine des logiciels sont si complexes que parfois le comportement dudit... [Lire la suite]
Posté par jeanlouisgil75 à 08:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mai 2018

L'herbe est plus verte chez le voisin

J'ai pensé à ce vieux et si juste proverbe français à propos de moi-même face aux autres; un seul exemple; comme à l'habitude on a  interviewé un écrivain ce matin sur France Culture (voilà ce que je regretterai le plus, la place de la culture, si je devais quitter la France alors que la situation est bien sombre: encore mon pessimisme et aussi une illustration du proverbe!)... Du coup je me suis pris à rêver d écrire moi aussi (je l ai eu fait à quatre reprises (des ouvrages à diffusion très limitée mais c est toujours çà, donc... [Lire la suite]
Posté par jeanlouisgil75 à 07:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2018

La violence est de tous les temps

La violence est de tous les temps, de toutes les cultures, de tous les pays, à commencer par celle qui parcourt tous les textes sacrés de l Humanité, la grande littérature, les arts et nos comportements. La violence n est pas forcément spectaculaire; parfois elle vous mine à votre insu. Une personne de votre famille vous garde jusqu'à sa mort une rancune tenace, inflexible, réfractaire à toute explication; j en parle hélas en connaissance de cause. Tout ce long préambule pour aborder ce déchaînement inattendu (pour moi; il semble... [Lire la suite]
Posté par jeanlouisgil75 à 07:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 mai 2018

Le verre à moitié vide et le verre à moitié plein

On connaît la célèbre formule qui à elle seule qualifie la vision que chacun d entre nous a de son existence et de la vie en général; on devinera du moins ceux qui suivent un peu ce blog-défouloir de quel côté je me situe; je ne reviendrai pas sur tout ce qui m a fait ce que je suis (mais déjà l inventaire des déterminants exprime l option fondamentale face à la vie!). Prenons un exemple pour "vérifier" que le célèbre verre a autant de chances d être perçu comme vide ou plein. Je devais me rendre le matin à un organisme pour remettre... [Lire la suite]
Posté par jeanlouisgil75 à 08:09 - Commentaires [1] - Permalien [#]
30 avril 2018

La machine versus l Homme

Dimanche bien triste; l hiver oui l hiver semblait de retour (je viens de m acheter des vêtements d été mais passons); pluie, peu de monde dans les rues, boutiques fermées. Accueil froid du restaurateur chinois (peut-être était-il mécontent du chiffre d affaires en vue: deux clients seulement dont moi) et session de "prière" à Happy Science qui me rebute un peu je l avoue. Mais le bouquet ce fut la "découverte" (qui n en est pas vraiment une puisque j ai vu ces robots à l oeuvre chez Gibert, le grand libraire du quartier latin il y... [Lire la suite]
Posté par jeanlouisgil75 à 07:28 - Commentaires [1] - Permalien [#]