29 avril 2018

Le charme de l'étude

J'ai donc décidé de me rendre à Neuilly, jouxtant Levallois-Perret, en banlieue (mais il y a banlieue et banlieue, Neuilly respirant le calme et la sérénité avec ses immeubles de standing noyés dans la verdure. Oui Neuilly n est pas Bagneux, encore moins Aulnay ou Bagnolet). Conférence sur "l axiologie" avec un auteur ignoré de moi, philosophe, informaticien et romancier et encore autre chose, Vincent Cespedes; avant lui officiait un dignitaire franc-maçon sur le fameux triptyque Liberté, Égalité, Fraternité, terriblement mis à... [Lire la suite]
Posté par jeanlouisgil75 à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 avril 2018

Les dilemmes de la vie

Visite à notre mère hier; elle dormait (que fait-on à ces grands âges encore qu il y a une surprenante diversité des humains à âge donné) penchée de côté avec un coussin sous la tête. Elle s'est réveillée, a regardé mon frère comme pour identifier avec "perplexité" son fils puis a répondu difficilement à des questions et a enfin souri (quel sens ces réponses? ce sourire? Mystère). Il est inutile de préciser que pour moi ces visites sont éprouvantes; on le devinera. Ce matin j hésitais entre corriger une vingtaine de copies de philo à... [Lire la suite]
Posté par jeanlouisgil75 à 07:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 avril 2018

Une soirée ...mitigée

Toujours difficile pour moi de sortir le soir, habillé en "pingouin", affronter la cohue du métro dans cette tenue, affronter les autres, leur regard, leur jugement, leurs propos, pas nécessairement toujours agréables à entendre, se livrer à certaines activités souvent imprévisibles. On aura compris (du moins mes aimables visiteurs) qu'il s'agissait d'une réunion (trop longue hier soir) de la société de pensée que je fréquente depuis trois ans maintenant (le temps passe, Mr Rovelli pour un homme même si vous avez fait la magnifique... [Lire la suite]
Posté par jeanlouisgil75 à 07:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 avril 2018

Le rêve américain...

A l'occasion de l'étonnant voyage de Macron (que je n aime toujours pas, mais c est un détail) aux States, je reviens sur ma propre position sur ce grand pays qui a nourri les rêves de mon enfance et de mon adolescence. L'Amérique (ainsi disait-on à l époque) était pour moi l'Eldorado, la beauté, le luxe, les matériaux nouveaux, l'équipement électro-ménager scintillant, les Cadillac, les étendues infinies, la nature grandiose du Colorado, New-York qui me fascine toujours, Hollywood enfin , la bien nommée...Pour moi, vivant alors... [Lire la suite]
Posté par jeanlouisgil75 à 08:15 - Commentaires [1] - Permalien [#]
25 avril 2018

La robotisation en marche

Que restera-t-il bientôt aux hommes? Près de chez moi, on installe des machines à enregistrer vos produits et à encaisser à la place des caissières dans un supermarché d une enseigne qui ne fait qu augmenter ses prix et profite d une situation de quasi-monopole ( c est autorisé çà?)...Triste perspective; déjà les contacts interpersonnels se font rares, difficiles, précaires, non fiables et le sentiment d isolement gagne du terrain, avec l augmentation de l autisme et des addictions ainsi que des suicides soigneusement occultés, sans... [Lire la suite]
Posté par jeanlouisgil75 à 07:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 avril 2018

Une petite journée à soi

Pour paraphraser "une chambre à soi" de Virginia Woolf, la grande écrivaine britannique engagée dans le combat encore nécessaire du féminisme, je me suis payé une journée à soi. Comme pour évacuer un trop-plein de soucis de tous ordres. Le Temps passe si vite (je m en suis rendu compte avec mélancolie samedi en me rendant pour deux conférences de l obédience dont j étais membre il y a déjà près de vingt ans) et la mélancolie m envahit souvent car la traversée de l'espace est aussi voyage dans le temps enfui; ici habitait mon ami... [Lire la suite]
Posté par jeanlouisgil75 à 08:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 avril 2018

De la difficulté de juger les gens

Ce samedi, avec mon frère (pour une rare fois où ce n est pas pour rendre visite à notre pauvre mère...) chez une amie dans le 20ème arrt de Paris; une véritable expédition; autant dire que se rendre en proche banlieue est plus aisé... Repas trop copieux, trop riche, pour moi indigeste (mais les hôtes ont un mal fou à comprendre que refuser de telles quantités peut avoir un motif de santé, tout simplement!) et conversation animée voire passionnée sur la politique et la vie en France et à Paris en 2018. Le mari de ma copine,... [Lire la suite]
Posté par jeanlouisgil75 à 08:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]