30 septembre 2018

Lumière...

Oh bien petite lumière pour moi (cf le blog d hier bien négatif) hier alors que de nouvelles point; le jeune étudiant mexicain m avait promis monts et merveilles sur le plan de l aide et même "pour que je me sente utile" de suivre des cours de français avec moi. Rien: pas d excuses, pas un mot, pas une explication... Et la lumière vint. Comme si j avais enfin compris, pas intellectuellement, pas philosophiquement non mais avec la force d une découverte que ferait un tout petit enfant qui apprendrait qu il n est pas bon de poser la... [Lire la suite]
Posté par jeanlouisgil75 à 08:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 septembre 2018

Et bing et bang...

La vieille expression française très imagée: "n en jetez plus!" s'appliquerait à la journée d hier pour moi et au delà à cette période saturée de maux... Qu on en juge: outre ces douleurs à l aine et les inquiétudes qu elles génèrent, coup sur coup, on m apprend la fin de deux cours; il me reste donc un seul cours avec le jeune Paul en philo, ce garçon que j ai trouvé d humeur massacrante la dernière fois, très renfermé. J ai déjà dit ici l importance pour mon moral avant tout de ces petits cours: sortir, voir du monde, établir un... [Lire la suite]
Posté par jeanlouisgil75 à 09:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 septembre 2018

Le malaise français et...le mien

Toujours avec ma douleur à l aine heureusement soutenable (on verra de quoi il en retourne puisque j ai pris rdv avec le généraliste cher mais sympathique), j ai eu mon premier cours avec un jeune élève déscolarisé, présenté comme dépressif, se partageant entre deux parents, séparés et deux appartements. Très bel immeuble haussmannien à deux pas du Luxembourg près de la Fac de Droit (et de droite) d Assas. Le beau temps y était mais ma météo n était pas au diapason; violente mini-crise de panique pas loin de cet élève. J ai l... [Lire la suite]
Posté par jeanlouisgil75 à 08:43 - Commentaires [2] - Permalien [#]
27 septembre 2018

La haine, la culture, la dépression

Je ne me sens pas fameusement bien ce matin encore avec une nuit médiocre malgré les "pilules du bonheur"; j ai ces douleurs à l aine (tiens aine haine) pour lesquelles il me faudra bien consulter. Je n aime pas trop les médecins car je crains le pire (dramatisation anxieuse)... Bien passons... Oui j ai titré "la haine" car ce malheureux pays décidément renoue avec son passé le plus trouble; nous sommes très loin des "riches heures" de la France. A chaque jour son lot; l'accélération du temps fait que les corps et les esprits n... [Lire la suite]
Posté par jeanlouisgil75 à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 septembre 2018

Le travail, les contacts, la santé

Début d'année difficile pour moi au plan du travail; point de stage d une semaine à la fin d août, rentrée languissante avec, péniblement, deux élèves, dont l un poursuit avec moi ses cours de soutien; l autre, nouveau, a pris son 1er cours la semaine dernière seulement; enfin ce n est que tout récemment que l on m a attribué un jeune déscolarisé pour quelques cours. J ai déjà dit que ce n est pas vraiment la forme pour tant de motifs.. Cependant dans ma situation actuelle difficile ja i pu observer les bienfaits de l activité. Le... [Lire la suite]
Posté par jeanlouisgil75 à 08:31 - Commentaires [3] - Permalien [#]
25 septembre 2018

La priorité aux entreprises

Maintenance du site ce matin d où mon retard à écrire ce blog...J'ai mis à profit ce temps pour réfléchir un peu à ce qui nous arrive en France. La "nouvelle" politique qu on nous sert est décidément bien ancienne entre Thatcher et Barre en plus libéral encore, l inénarrable Barre, économiste "ditingué", auteur d une somme pour étudiants, dont j ai encore en mémoire le répétitif et inutile "nous allons sorir du tunnel"; on n'a rien vu... Je pense que, en matière  d ultra-libéralisme, aujourd'hui, il est difficile de faire mieux... [Lire la suite]
Posté par jeanlouisgil75 à 12:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 septembre 2018

Une société malade

Hier c est d argent qu il était question et de ce qu il faisait des humains... Ce matin alors que je me sens fatigué et quelque peu préoccupé de mon état de santé avec toujours cette solitude, subjective et objective qui est toujours la mienne, j avoue être encore une fois dans l embarras...du choix; la fameuse crainte de la page blanche, cela peut être aussi surabondance (il y a tant de sujets qu on est paralysé de même que dans les boutiques parfois il y a tant de (pseudo)choix qu on en reste paralysé). Parmi d autres... [Lire la suite]
Posté par jeanlouisgil75 à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 septembre 2018

Etre riche...

Mon premier cours hier chez un élève du 7me arrt, à deux pas de la Tour Eiffel et du Musée de l Homme ainsi que le visionnage d un film charmant de Jean Negulesco "comment épouser un millionnaire?" me donnent l'idée de ce thème. Moins que jamais je pense que l argent rend les gens heureux (encore faudrait-il définir cette notion de bonheur...C est une autre histoire).  Les gens que je suis amené à côtoyer appartiennent à la frange supérieure des classes moyennes ou à la frange inférieure des classes supérieures mais je ferai... [Lire la suite]
Posté par jeanlouisgil75 à 08:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 septembre 2018

Idéal et réalité

La sombre affaire Zemmour et ses conséquences, l état du monde et de la France nous somment de choisir notre camp ou de ne pas choisir, ce qui est une autre façon de choisir. Il me paraît que dans le fond deux grands options s offrent à nous, témoins impuissants de la Catastrophe présente: soit le réalisme (la réalité est ce qu elle est et je l accepte aussi éprouvante soit-elle) soit l idéalisme (la réalité est ce qu elle est mais j en gomme les aspérités, tels certains intellectuels minoritaires, très minoritaires pour qui chantent... [Lire la suite]
Posté par jeanlouisgil75 à 09:00 - Commentaires [4] - Permalien [#]
21 septembre 2018

Identité...identité...

Un des effets majeurs de la mondialisation que nous subissons est sans conteste le nouveau problème de l'identité aux multiples visages; c est le cas de le dire. Cependant, je pense que ce problème qui se pose de manière très aiguë de nos jours n'est pas nouveau en tous cas, radicalement nouveau. Pensons à la Grèce antique: Athènes en lutte avec Sparte, les Hellènes considérant avec orgueil les étrangers comme des barbares (ceux qui bredouillent). De manière plus fondamentale, au plan des familles, il y a "nous" et il y a "eux";... [Lire la suite]
Posté par jeanlouisgil75 à 09:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]