Après une nuit difficile (chaleur durable sur Paris plus douleur dentaire sourde plus insomnie le tout étant lié) je me retrouve devant cet ordinateur-bouée de sauvetage...
Je reviens à Claude Lanzmann et à l oeuvre de sa vie "Shoah". Que voilà une existence pleine, douloureuse et riche! Entre le compagnonnage avec Sartre, l amour de Beauvoir, des livres, des films, des interviews,peu d humains pourraient se prévaloir d une telle densité de vie; Lanzmann disait ne pas aimer la mort; on ne peut qu approuver, lui qui, dans un acte d un courage inouï a conçu cette oeuvre maîtresse en forme de tombeau pour six millions de morts.
J'ai visionné hier à la télé une interview de cet artiste-philosophe; il expliquait comment il a du recourir à une caméra cachée pour interviewer un ex-dignitaire nazi qui, s'étant aperçu du subterfuge, le frappa, le laissant en sang ainsi que son assistante; il a du son salut à la fuite...Lanzmann a confié le découragement qui le guetta plus d une fois, la douleur de faire mal aux déportés survivants mais il le fallait; je pense à cette reconstitution par le coiffeur des déportés des gestes de l époque: tondre les promis à la chambre à gaz. Bomba qu il a retrouvé à Brooklyn ne pouvait pas. Lanzmann d insisiter, non par sadisme mais par humanité pour nous faire entendre le mal abyssal qu'aucune langue au monde ne pourra jamais dire nulle part. Et l'autre de craquer enfin...

La parole défaille mais le geste dit; le corps porte mémoire et à jamais de l innommable.

Il a fallu attendre des millénaires de "civilisation" pour aboutir à CELA.

Nous autres, survivants de ce crime monstrueux, nous interrogeons toujours et encore. POURQUOI?

Je comprends qu on puisse haïr un peuple (et encore!) mais de là à envisager et mettre enoeuvre systématiquement, rationnellement, industriellement, méthodiquement sa disparition de la surface de la Terre!

La question "pourquoi?" qui me hante n a pas de réponse. Dieu n a pas répondu à la longue plainte des suppliciés d Auschwitz. Le prophète Job a gémi et crié à la face de Dieu aussi ...

Nous avons appris cela d Auschwitz: l Absolu du Mal s est manifesté; nous en connaissons son visage maintenant...

Aujourd'hui avec le retour du brun, de sinistre mémoire ici en Europe même, nous sommes prévenus et savons tout ce que l Homme est capable de faire à l Homme.

Mais avec l écocide et la destruction des espèces peut-être franchissons nous une nouvelle étape dans la destruction.

Hitler  (et ses émules actuels) est un prophète à sa manière; il a perdu la guerre et a entraîné son propre peuple qu il méprisait dans la ruine.


Mais quelque part, il a gagné jouant la répétition de ce qui nous attend mais cette fois à l échelle planétaire: notre propre fin...