Bonne année à toutes et à tous!

Je pense à mes visiteurs, nouveaux et anciens qui ont l amabilité de me lire, étant conscient du contenu pas souvent positif de mes contenus; mais j ai pris le parti de l authenticité car les ourires fabriqués de la pub et des médias, pas pour moi!

Après tout un "blog d humeur" çà sert à çà. Comme je le dis souvent, vivant seul je n aime pas parler aux murs; de plus j ai il est vrai une forte propension à parler qui m a été reprochée et sur laquelle je m interroge; à mon avis le flot de paroles dont j abreuve mes rares interlocuteurs sont un des moyens de contourner l angoisse de la solitude, de remplir le vide affectif, de me sentir exister.

A une époque de sursaturation des discours et des images, l individu est comme broyé. Je me situe cette fois au delà de ma petite personne. Les temps sont ainsi; chacun d entre nous a l impression d être noyé dans la masse anonyme, de s y perdre.

Suprême paradoxe! C est à l'âge des selfies et du culte du Moi que nous éprouvons de manière pathétique la nullité de ce même moi; le célébrer de manière hystérique signe son insigne faiblesse.

Les gens ne s aiment pas souvent parce qu ils se sentent dévalués notamment au travail, non reconnus. Alors ils compensent en aimant leur reflet leur image non la réalité incarnée, réelle, vivante et contradictoire de leur être propre!